English VersionRetour  la page d'accueil
Archeologie - Flore - Portraits - Sites

Textes et photos extraits du CD-ROM Sardologie 2003

Nuraghe Ponte Le nuraghe Ponte est représentatif des 7.000 mystérieuses tours encore visibles en Sardaigne.
Haut d'une quinzaine de mètres, cet ouvrage mégalithique, cache une chambre en coupole de type "tholos".
Derrière l'énorme linteau de l'unique entrée, un escalier hélicoïdal réservé entre la paroi extérieure et celle du tholos monte vers une plate-forme dont l'encorbellement a disparu.
Nul ne sait par qui, comment et pourquoi les tours nuragiques ont été construites. Cette énigme, posée il y a quelque 4.000 ans, reste une des plus insondables merveilles du monde méditerranéen...

Nuraghe Ponte
Devant la tombe, de par et d'autre de la grande stèle, deux alignements semi-circulaires de roches dressées délimitent un parvis, réceptacle des flux d'énergie spirituelle, point où la pierre phallique féconde la Terre.
Des initiés y pratiquent encore un rite d'incubation : prostré pendant 5 jours et 5 nuits, le néophyte explore des états de conscience modifiée et reçoit des messages propitiatoires ou de guérison.
La grande stèle de la "Tombe de Géants" de Coddu Vecchiu
est une des rares qui soient encore visibles en Sardaigne.
Sépultures types de la civilisation Nuragique, les Tombes de Géants étaient signalées par cette fine lame de pierre, haute de plus de 4 mètres et dressée à une extrémité du tombeau. Habituellement, un embossage souligne la courbe élégante et divise la surface en deux.
A la base, une ouverture à peine plus grande qu'une chatière pouvait servir aux dépôts d'offrandes.
Le monolithe évoque une porte ouverte, ou fermée, sur un au-delà dont les clefs seraient irrémédiablement perdues....
La tombe elle-même est un couloir rappelant les "allées couvertes" continentales. Les parois et le plafond de dalles ajustées étaient teints à l'ocre. Seuls les ossements y étaient conservés, dans des urnes de terre cuite. Les corps étaient préalablement décharnés, pratique funéraire possiblement accompagnée de cannibalisme rituel.

Vaporisateur Vaporisateur de parfum
Cette curieuse statuette, réalisée en céramique, est l'ancêtre de nos "bombes" vaporisatrices : le corps du personnage et l'amphore servaient de flacon à parfum.
Il suffisait de souffler dans le chapeau du personnage pour que la grenouille crache un jet de parfum !
L'objet, d'origine Phénico-Carthaginoise, a été trouvé dans une des sépultures de l'antique nécropole de Sant'Antioco. Il témoigne de l'opulence du règne Punique en Sardaigne ( V° siècle av.JC - III° siècle ap.JC).

 

English VersionRetour  la page d'accueil
Archeologie - Flore - Portraits - Sites

Textes et photos extraits du CD-ROM Sardologie 2003

Calasetta "La Crique de la Soie" est une modeste cité portuaire sise sur un éperon rocheux à la pointe occidentale de l'île de Sant'Antioco, au sud de la Sardaigne.
Si l'atmosphère nonchalante des rues de Calasetta, les tons pastels de ses maisons aux terrasses fleuries et la souriante courtoisie des Calasettains assis le soir devant leur porte, évoquent l'ambiance des villes nord-africaines, c'est que Calasetta a été fondée par des pêcheurs de corail d'origine Ligure en 1770, quand leur colonie en l'île tunisienne de Tabarka fut pillée par le Bey d'Alger...
..

Cardedu, qui compte environ 1.500 âmes, a été fondée par des habitants du bourg montagnard de Gairo, chassés par les terribles inondations de 1951. Devenu commune en 1984, Cardedu abrite un domaine naturel intact descendant des flancs du Mont Ferru (875 m.) aux plages immaculées du littoral. La fertilité des sols de Cardedu et la constance de son climat favorisent une production de qualité en oranges, pèches et raisins de table, comme en miels et fromages de brebis.
Mais le fleuron de l'agriculture de Cardedu est sans nul doute vinicole : les vignobles familiaux de Petra Rubia et Alberto Loi produisent des vins de haute lignée, issus de cépages Canonnau (rouges puissants et fruités) ou Vermentino (blancs secs délicatement équilibrés).

Les plages de Cardedu, encore peu atteintes par le tourisme de masse, sont cependant réputées parmi les véliplanchistes et autres amateurs de glisse nautique pour la permanence et la constance des vents qui y règnent.

Costa del Sud - cap Teulada
Entre la baie de Teulada et le cap de Malfatano, la Costa del Sud, desservie par une excellente route, présente une suite de panoramas rivalisant de beauté et exprimant avec puissance les charmes du littoral sarde : drapés d'une végétation abondante, des promontoires rocheux dominent hardiment la Méditerranée et recèlent, comme dans la baie de Malfatano, ou au creux de la justement nommée crique de Piscinni, de petites plages de sable blanc où vient jouer l'onde d'un bleu azuré. Cette côte est un des joyaux naturels de la Sardaigne.
Costa del Sud

English VersionRetour  la page d'accueil
Archeologie - Flore - Portraits - Sites

Textes et photos extraits du CD-ROM Sardologie 2003

Le Départ
Pour les enfants, c'est une journée extra-scolaire. Mais ils taisent leurs rires à l'instant de monter dans l'antique Petit Train Vert, de laisser derrière eux ville et parents, pour affronter les reliefs chaotiques de la Barbagia et découvrir les signes que leurs ont légués de mystérieux ancêtres...

Mario, un émigré revenu à bon port
Adolescent, il a apprit à conjuguer deux durs métiers : celui des marins-pècheurs et celui des mineurs de fond.
Dans les années 50, les puits de mines fermèrent un à un. Il fut alors de ceux qui choisirent de quitter l'île pour pouvoir travailler.
Comme d'innombrables Sardes, son courage et son savoir-faire es-sidérurgie ont participé au développement de l'industrie minière du "Plat Pays".
Dans les brumes du Nord, il a vécu plus de trente ans et une large famille y a fondé.
A l'heure de la retraite, devenu patriarche, il a mené les siens au soleil de Sardaigne. Si vous passez à Buggerru, vous le rencontrerez, cultivant son jardin dans un angle du port ou guettant le poulpe qui parfois s'aventure dans le bassin de plaisance. Ne manquez pas de le saluer et prenez bien le temps de l'écouter : c'est un sage.

Amoureux Les Amoureux

 

English VersionRetour  la page d'accueil
Archeologie - Flore - Portraits - Sites

Textes et photos extraits du CD-ROM Sardologie 2003

En plus de ses pimpantes couleurs, la fleur de Crocus sativus offre un épice colorant de grande valeur : le safran.
Ce sont les longues anthères rouge orangé, prélevées manuellement à l'aube puis séchées, qui constituent le safran à raison de 120 fleurs pour un gramme.
Originaire d'Asie Mineure, la plante apparaît en Crète sur les fresques du palais de Cnossos. Il y a 3000 ans, des navigateurs-marchands phéniciens l'introduisirent en Sardaigne, où se fait aujourd'hui 80% de la production de toute l'Italie

Myrte commun - floraison
Les anciens Mésopotamiens considéraient le myrte comme une plante sacrée. Etait-ce par respect pour ses vertus astringeantes et expectorantes ? De nos jours, l'huile essentielle de Myrtus communis est utilisée pour réduire les affections des voies respiratoires.
En Sardaigne, la liqueur de myrte fait figure de boisson nationale. Elément incontournable de l'hospitalité sarde, le petit verre de Myrto est servi glacé, en apéritif, en digestif, ou "juste pour goûter" s'il est fait "maison".
Les feuilles fraîches ou séchées aromatisent agréablement les viandes grillées ou rôties. Le myrte fleurit joliment tout l'été.


C'est en hiver que l'on cueille ses baies, qui vont macérer dans l'alcool pendant un mois. Après pressage et filtration, il suffit d'ajouter un sirop de sucre pour obtenir le Myrto rouge. A partir des feuilles, on obtient le Myrto blanc, plus "sec", mais tout aussi raffraîchissant.

Asphodèle blanche
Asphodelus Microcarpus

Selon les anciens Grecs, l'asphodèle
est la fleur du Royaume des Morts.
De la fin de l'hiver au début de l'été, elle se voit partout en Sardaigne. C'est la fleur emblématique de l'île.
L'asphodèle pousse à partir d'un bulbe, riche en amidon. On en a tiré des colles, utilisées pour la brochure et la reliure de livres.
Sa tige est longue d'un bon mètre, mince et emplie de moëlle. Séchée, c'est un excellent matériau de vannerie, encore utilisé pour la fabrication de corbeilles et paniers traditionnels.
Le miel d'asphodèle, lui, est réputé pour sa haute qualité.
Asphodèle

Retour  la page d'accueil